Comment sera le coworking de demain ? - Deskopolitan - Espace de Coworking à Paris

Comment sera le coworking de demain ?

Le coworking est devenu une tendance majeure et persistante de l’organisation du travail. L’évolution globale des mentalités des décideurs d’entreprise, les besoins d’indépendance des travailleurs, le souhait du gouvernement de relancer l’économie ainsi que les impératifs d’agilité des entreprises sont à l’origine de la très nette augmentation du nombre des espaces de coworking en France. Mais ce sont surtout les salariés et les indépendants eux-même qui vont décider de l’avenir du coworking. Les entreprises doivent adapter en permanence leur modes de fonctionnement pour satisfaire leurs collaborateurs et aussi augmenter leurs parts de marché comme leur retour sur investissement.

 

Le coworking, ou tiers-lieu, poste de travail agile 2.0

Le nombre d’espace de coworking a augmenté de 80% entre 2016 et 2018. C’est bien la preuve que même avant la période de confinement l’engouement des sociétés, quelles que soient leurs activités, pour ce nouveau mode de travail, était déjà palpable. Il faut dire que les avantages que procurent les espaces de coworking sont nombreux. Ils mettent à disposition des travailleurs tous les outils dont ils ont besoin, comme un mobilier modulable, sans que la société qui loue les bureaux n’ai à investir lourdement sur le long terme. Les espaces de coworking sont aussi devenus des lieux de rencontre (en réel et en virtuel) où la formation de réseaux professionnels est grandement facilitée par des événements thématiques ou par un réseau de communication interne qui permet de créer des synergies.

Les espaces de coworking proposent ainsi de plus en plus des ressources adaptées à l’exercice des professions des indépendants mais aussi des télétravailleurs. Outre des services de base tels que la domiciliation d’entreprise ou le ménage quotidien, il est également possible d’avoir un service sur-mesure pour l’accueil de ses collaborateurs en salle de réunion, l’accès à des services de restauration, des offres partenaires avec des salles de sport, l’assistance d’experts en comptabilité ou en ressources humaines, ou bien même des services d’hôtellerie sur place. Cette nouvelle organisation du travail est parfaitement adapté aux besoins du « télé-working » actuel, surtout s’il profite du virage digital. Le coworking offre des avantages d’agilité professionnelle ce qui est un réel atout sur des marchés mondialisés incertains et qui doivent s’adapter aux nouvelles mesures sanitaires.

Un nouveau bureau pour les indépendants et les télétravailleurs

Si le coworking est de plus en plus utilisé par les entreprises qui exercent différents types d’activités, ce sont surtout les indépendants qui le plébiscitent. Le meilleur exemple du choix des freelances pour l’exercice de leurs professions dans les espaces de coworking vient des Etats-Unis. Là-bas, dans ce pays pionnier en la matière, 30% des travailleurs sont indépendants, et quasiment 40% en 2020. En comparaison, en France où le nombre de travailleurs indépendants avait diminué entre 1970 et 2015 de 4,5 millions à 2,9 millions, la tendance c’est nettement inversée depuis la crise sanitaire du Covid-19. Globalement, la population des travailleurs indépendants progresse 10% plus vite que celle des salariés traditionnels.

Depuis 2017 ce sont de 30.000 à 40.00 freelances qui vont pouvoir rejoindre les espaces de coworking. Ceux-ci vont devoir proposer environ 12.000 postes de travail supplémentaires chaque année. Les indépendants y trouvent un confort de travail bien meilleur qu’à leur domicile en conservant un bon niveau de vie social et professionnel le tout en respectant les mesures sanitaires.

Pour les salariés confrontés au télétravail à leur domicile depuis le confinement, la solution des espaces de coworking est entièrement adaptée aux nouvelles problématiques du home-office. Le cadre est spacieux, la décoration travaillée mais surtout l’espace pour travailler est pensé et conçu pour éviter les mauvaises postures corporelles grâce à un mobilier adapté (fauteuil ergonomique, bureau suffisamment large) ou les problèmes de connexion Internet.

Plusieurs scénarios de développement sont envisagés

D’ici 2030 ce ne sont pas moins de 123 milliards d’euros que vont pouvoir rapporter les espaces de coworking à la France. Ce sont 1/3 des prises de bails à Paris qui concernent les espaces de coworking. Cet avènement est largement impacté par une plus grande acceptation en France de la flexibilité du travail et de l’adaptation de l’organisation du travail face à la crise sanitaire du Covid-19. Le travail flexible représentera environ 11% des emplois d’ici 10 ans, soit une progression moyenne de 88%. L’espace de travail flexible ou « télé-working » est donc un choix pertinent. Encore une fois on peut prendre exemple sur les USA qui verront une augmentation de 96% du coworking. D’après les spécialistes américains 5 scénarios peuvent être envisagés pour son développement.

La première hypothèse évoquée suggère une croissance soutenue de la demande, le coworking deviendrait une activité professionnelle comme les autres et totalement acceptée. Il se peut également que la croissance de la demande se maintienne mais que les besoins des entreprises commencent à être satisfaits. Les acteurs mineurs du secteur se verraient absorbés ou progressivement disparaître. La troisième hypothèse évoque une stagnation des marchés qui serait à la source de la réduction des ambitions des entreprises dans le domaine du coworking. Le quatrième scénario fait entrer en ligne de compte une nouvelle crise mondiale qui sonnerait, au moins pour un temps, le glas de la croissance du coworking. Enfin, cinquième hypothèse, une récession massive pourrait bien diviser par deux les besoins en espace de coworking. Que tous ceux qui comptent d’une façon ou d’une autre sur le coworking et les coworkers se rassurent, Cette activité a encore de belles années devant elle.

Le coworking semble donc avoir un bel avenir devant lui !